Genève 1816
Une idée, un canton


Année capitale pour la formation du canton de Genève, 1816 voit l’établissement définitif de son assiette territoriale par l’incorporation des nouvelles communes de la rive droite et de la rive gauche, dites « communes réunies », conformément aux traités de Paris et de Turin.
Un nouveau canton, c’est aussi de nouvelles manières de vivre ensemble, de nouvelles institutions, de nouvelles habitudes. De ce point de vue, 1816 marque un tournant capital dans l’histoire de nombreuses communes genevoises.
Mais cette année est dite aussi l’année sans été en raison de conditions climatiques désastreuses qui, suite à de très mauvaises récoltes, conduisent à la disette, voire à la dernière famine genevoise en 1817. La raison: l’éruption, l’année précédente, du volcan Tambora, en Indonésie, dont le nuage de cendres obscurcit l’hémisphère nord durant toute une année. Une catastrophe écologique à l’échelle de la planète dont les répercussions se font sentir à Genève, même sur le plan culturel. Privée de promenades à cause de la pluie, une jeune Anglaise invente ainsi Frankenstein.
Genève tisse alors de nouveaux liens avec la Suisse. Les auteurs de ce volume narrent une histoire originale, passionnante, avec un regard neuf sur les hommes et les femmes de cette époque. Ils s’intéressent aussi bien aux relations avec la Suisse, à la politique genevoise, aux conflits confessionnels qu’à l’agriculture, aux sciences et aux techniques voire à l’architecture du nouveau canton. On y découvre en effet une Genève en train de s’adapter à son alliance avec la Suisse.

Préface, Isabelle Brunier, Présidente de l’AEHR

Introduction, Bernard Lescaze

Irène Herrmann,
Le halo d’une année noire. Autour de 1816 en Suisse

Sarah Scholl,
La Genève religieuse entre diversité et mythe protestant 41

Dominique Zumkeller,
Les agriculteurs de la campagne genevoise (circa 1806-1830) 59

Guy Le Comte,
L’année de la famine au bord du Léman 75

Serge Paquier,
Espoirs et déboires des entrepreneurs scientifiques :
une étape essentielle de la convergence entre sciences et techniques 85

Sylvain Wenger,
Innover, pratique connectée.
Regards sur la Genève du début du XIXe siècle 119

Leila El Wakil,
Genève 1816 : territoire et architecture en transition
Kyrielle architecturale 149

Bernard Lescaze, Genève 1816.
Quelques réflexions sur l’invention d’un canton 187

Extrait de l’ouvrage


Télécharger

Le roman fantastique et de science-fiction à Genève 1816-2016


A quand remonte le roman fantastique ou de science-fiction genevois ? Si l’on écarte les auteurs de Frankenstein et du Vampire, conçus à la Villa Diodati, en 1816, sans aucun doute à Rodolphe Töpffer et aux Aventures du Dr Festus. Mais, dès la fin du XIXesiècle, d’autres noms surgissent comme ceux de Camille Ferrier, d’Albert Trachsel, et, plus tard, ceux de Noëlle Roger et de Charles de l’Andelyn. Au début du XXIe siècle, on se bouscule sur ces espaces littéraires jadis en friche. Les jeunes auteurs font assaut d’inventivité, dans la forme comme dans le fond.
La Société genevoise des Ecrivains est heureuse de publier des nouvelles inédites de Florian Eglin et d’Eric Golay, comme un extrait de la grande saga de Laurence Suhner QuanTika. Trois études sur Camille Ferrier, Noëlle Roger et Charles de l’Andelym complètent le dossier auquel on a ajouté le DVD de Fadri Pinösch F comme Frankenstein, qui boucle le bicentenaire de la créature de Mary Shelley.
Une nouvelle fois, le patrimoine littéraire genevois se découvre d’une richesse insoupçonnée.

Préface, Pierre Strinati

Première partie

Bernard Lescaze,
Pourquoi non ?
A propos de l’imagination prodigieuse de Camille Ferrier

Luc Weibel,
Entre préhistoire et anticipation : Noëlle Roger

René Rieder,
De la Terre à la Lune

Clara Franceschetti,
Polidori et le vampire

Fadri Pinösch,
F comme Frankenstein. Le script 61

Seconde partie : Textes d’auteurs genevois contemporains

Florian Eglin,
L’étrange cas de la statue qui n’était plus là
et de celui qui la cherchait (mollement)

Laurence Suhner,
Vestiges

Eric Golay,
Quatre nouvelles

Extrait de l’ouvrage


Télécharger